item4

Tu cherches un médecin généraliste ou un spécialiste gay friendly avec lequel tu pourras parler ouvertement ?

Le mieux est de demander conseil aux amis ou de se renseigner dans les associations LGBT ou de lutte contre le sida (Centres CGL, Aides, Kiosque info sida...). Le CGL de Paris tient par exemple une permanence santé et peut vous orienter sur les réseaux, ressources et services associatifs ou publics de santé.

A Paris, tu disposes du 190, le nouveau centre de santé sexuelle gay-friendly (01 55 25 32 72)

Tu peux aussi contacter les organismes suivants qui pourront te conseiller un médecin,

- En France, l'Association des Médecins Gays (web)

- A Genève contacter l'association Dialogai (web)

Tu cherches un psy ?

- Réseau Espas (soutien aux personnes séropositives et leur entourage web)

Poser des questions sur la sexualité, l'orientation sexuelle ?

- Ligne Azur : 0810 20 30 40
(ligne d'écoute destinée à toutes celles et tous ceux qui se posent des questions sur leur orientation sexuelle) :
web

- Infos VIH et IST : Sida info service : web

- Dr.gay (web)

- Tu es séropositif ? Tu peux échanger avec d'autres séropositifs sur Seronet ou consulter notre site Sérolove

Belle Tapiole ne dispose pas
© 2006 theWarning-Belle Tapiole

Gay friendly ? est un minisite de Belle Tapiole, le projet de santé gaie de theWarning

Une bonne relation avec son médecin est un élément important pour favoriser une écoute de qualité, une bonne prise en charge et éviter des retards de diagnostic.

Une étude menée auprès des gays de Genève nous apprend que les gays sont moins satisfaits de leurs médecin que la population générale. Ils se plaignent que celui-ci n’attache pas suffisamment d’importance à leur situation personnelle et il se sentent moins à l’aise pour parler et moins impliqués dans les décisions prises durant la consultation. Ils considèrent aussi qu’on ne les écoute pas assez et qu’il y a une insuffisance de conseil en prévention. L’étude montre aussi un profil de santé plus défavorable dans nos communautés.

Dans plusieurs pays, de telles enquêtes ont été menées et quasiment rien en France. Pourtant nous avons des spécificités en terme de santé, que l'on soit gay, lesbienne ou trans. Certains points de santé posent actuellement de gros problèmes, notamment l’insuffisance de vaccination contre l’hépatite B chez les jeunes homos, les questions de dépression ou d’anxiété ou encore l’insuffisance de suivi gynécologique ou le risque accru de cancer du sein chez les lesbiennes. Il n’est pas toujours facile de parler à son médecin. La présence d’une infection vénérienne au niveau anal par exemple peut être parfois difficile à évoquer car elle signifie dès lors un aveu d’homosexualité.

Or diverses études montrent que seulement 60 % des homosexuels ont indiqué leur préférence sexuelle à leurs médecin.

On le voit donc, que l’on soit homosexuel homme ou femme, séropositif ou non, la qualité de la relation avec le médecin est un élément clé de la santé.

Si tu penses que sur ces sujets ton medecin ne te comprend pas tu peux en changer
item1

Sexualité

Performance

VIH & IST

Homophobie

Estime de soi

Dépression

Dépendances

Plaisir

Santé anale

Coming-out

Rapports forcés

Anxiété

Solitude

Apparence

Santé gaie par Belle Tapiole
Les sites Belle Tapiole
© 2006 theWarning-Belle Tapiole